Phototèque Louis Granon
La moto au Maroc dans les années '50

 

(pour un affichage correct avec microsoft, choisissez l'option "autoriser le contenu bloqué")

Nouveaux documents en suivant ce lien.

NDLR :

C'est avec un immense plaisir que je mets en ligne ci-dessous les photos d'époque que Louis Granon m'a fait l'honneur et l'immense plaisir de me transmettre. Elles représente tout un pan d'une vie, d'une passion ainsi que, tout simplement, un pan d'histoire.

Bien sur, ces photos parlent d'elles-mêmes, mais quelques commentaires permettent d'en préciser le contexte. Pour cela, je laisse évidemment la plume à Louis Granon qui sera bien plus compétent que moi en la matière.

Je demande simplement et exceptionnellement aux internautes qui passent par cette page de ne pas recopier et diffuser ces photos sans autorisation. Car ces documents ne sont bien plus que des éléments techniques ou de simples reportages. Ils font partie de quelque chose de beaucoup plus intime, de profondément personnel : une vie... dont Louis Granon a voulu apporter, ici, le témoignage. Nous pouvons le partager, l'apprécier. Mais pas nous l'approprier.

Merci.

 

Bonjour à tous les passionnés,

Je m?appelle Louis Granon, j?ai 64 ans bientôt. Je suis le fils de Paul Granon qui est décédé en 1959 à Casablanca à l?âge de 50 ans alors que je n?en avais que 14.

Mon père était un passionné pour ne pas dire un enragé des sports mécaniques en général, et de la moto en particulier, et les 14 ans passés à ses côtés n?ont pas manqué de déclencher chez moi la même fièvre.
Mon père, à sa mort, m?a laissé un ?petit trésor photographique? constitué d?un certain nombre de clichés concernant les compétitions de moto disputées au Maroc dans les années 1940/1950.
Malheureusement, ces photos n?ont pas toutes été légendées, mais j?ai essayé, dans la mesure du possible de le faire en les examinant très attentivement, en faisant appel à mes souvenirs d?adolescent de l?époque et en me documentant.
Les premières photos retracent le parcours de mon père et montrent que son cheminement ne laisse rien au hasard.

 

Cliquez pour agrandir
Photo 1 : Side Harley-Davidson
Cliquez pour agrandir
Photo 2 : Paul Granon apprenti.
Cliquez pour agrandir
Photo 3 : AJS
Cliquez pour agrandir
Photo 4 : 2ème side Harley
       
Cliquez pour agrandir
Photo 5 : Paul Granon avec des béquilles suite à un accident.
Cliquez pour agrandir
Photo 6 : Carte de membre du MC Marocain de Paul Granon
Cliquez pour agrandir
Photo 7 : Réunion de bureau à Agadir.
Cliquez pour agrandir
Photo 8 : En compagnie d'officiels et de pilotes.
       
Cliquez pour agrandir
Photo 9 : En compagnie d'officiels et de pilotes.
Cliquez pour agrandir
Photo 10 : En compagnie d'officiels et de pilotes.
Cliquez pour agrandir
Photo 11 : Paul Granon restaure une automobile avec son beau-frère.
     
  • Photo 1 : mon père est au guidon de son side Harley-Davidson, ma mère est derrière, et moi dans le panier avec son frère aîné.

  • Partant d?une première expérience d?apprenti chez un marchand de vélos vers 1925 photo 2, mon père évoluera vers l?âge adulte le derrière vissé sur ses motos.

  • Photo 3 : une AJS, et photo 4 : un 2ème side Harley acheté à l?armée américaine installée à cette époque sur la base aérienne de Nouaceur au Maroc et restauré par ses soins.

  • Après un très grave accident de la circulation en 1934. (photo 5, il a la jambe droite encore plâtrée) qui l?obligera à renoncer à la moto, du moins à la compétition, il orientera sa passion vers l?organisation des courses de motos qui débutaient au Maroc.

  • Photo 6 : Il est nommé en 1945, année de ma naissance, Trésorier général du Moto-Club Marocain et occupera ce poste pendant environ 10 ans, recevant entre autres récompenses pour ses activités la médaille des Sports du Ministère compétent.

  • Photo 7: Réunion de bureau à Agadir où il participera à l?organisation de la première Course moto d?Agadir le 27 mars 1949.

  • Sur les photos 8, 9 et 10: on le voit en compagnie d?officiels et de pilotes du moment.

  • La photo 11 le montre avec mon oncle en train de restaurer une automobile, car l?auto aussi le passionnait.

 

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
     
Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir


Ci-dessus une série de photos prises sur le circuit d'Anfa à Casablanca, vers 1950
 

 

Cliquez pour agrandir
 
Cliquez pour agrandir
Guzzi sur la ligne de départ
Cliquez pour agrandir
... en pleine recherche de vitesse
Cliquez pour agrandir
Une Guzzi au premier plan
       
Cliquez pour agrandir
 
Cliquez pour agrandir
Terrot
Cliquez pour agrandir
Deux Guzzi sur la ligne
Cliquez pour agrandir
Zonco
       
Cliquez pour agrandir
Zonco
Cliquez pour agrandir
Zonco, vainqueur.
Cliquez pour agrandir
Zonco
     
Photos prises à Marrakech le 5 Décembre 1948 à l'occasion de compétitions un peu particulières courues sur le circuit de "l'Hivernage".

Les départs des machines se font un peu comme au TT à savoir 2 par 2 et à ce jeu, c'est Zonco qui l'emporte ce jour là avec brio.

Sur une de ces photos, on distingue dans le lointain le minaret de la "KOUTOUBIA".

Les pilotes en vue au Maroc à cette époque ont pour noms Zonco, Higuéro, Crovara, Pomarès, Alvez, Santos... et on les retrouvera pratiquement à chaque manifestation dans le haut des classements.

 

Cliquez pour agrandir
Alvez et Santos
Cliquez pour agrandir
Un ami sur Triumph
Cliquez pour agrandir
Chute d'une AJS 7R
Cliquez pour agrandir
AJS 7R après la chute
       
Cliquez pour agrandir
Daflon sur Norton
Cliquez pour agrandir
Départ imminent
Cliquez pour agrandir
Vasquez recevant le baiser au vainqueur.
Cliquez pour agrandir
J.Pomarés
Vainqueur le 27 mars 1949
       
Cliquez pour agrandir
Santos sur NSU
(Circuit d'Anfa à Casablanca)
Cliquez pour agrandir
Larbi
Cliquez pour agrandir
Zonco
     

Ce pack photos est un florilège qui doit permettre de se familiariser avec les pilotes du moment, tels que Zonco, Pomarès, Larbi, Alvez et Santos qui posent pour le photographe et 2 autres amis de mon père: Daflon qui courait sur une Norton puis un autre proche assis sur une Triumph rutilante avec Pomarès à ses côtés, que l'on peut d'ailleurs retrouver sur un autre cliché après une victoire remportée le 27 Mars 1949 sur une Triumph

On peut aussi voir 2 clichés d'un pilote d'AJS 7R (je pense) ayant chuté et une photo de départ imminent.

On y voit aussi Vasquez (n° 24) recevant le baiser au vainqueur, Larbi qui porte le n°40, Santos qui chevauche une NSU n°24 et enfin Zonco, sur la place des Municipaux à Casablanca sur sa machine qui porte le n°145 et qui formait avec Crovara et Higuéro un trio redoutable lors de ces années 1950 au Maroc.

 

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
         
Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
     

Voici 7 photos concernant le même pilote à savoir Antoine Higuéro qui était un bon ami de mon père, et avec le fils duquel je jouais car nous avions le même âge étions dans la même classe.
(NDLR : Sur la plupart des photos, la moto est une TWN-Triumph)

Antoine Higuéro était un excellent coureur et remporta de nombreuses victoires dans ces années 1950.

Une photo attire particulièrement l'attention, c'est celle qui montre les différents vainqueurs 250, 350 et 500 qui sont là Crovara (56), Higuéro (10) et Alvez (28) très entourés par une foule enthousiaste et je me souviens de la ferveur que suscitaient les courses de motos dès cette époque.

 

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
Alvez Santos Zonco

Ces 3 photos pour illustrer les courses organisées sur le circuit de la foire à Casablanca.

On y voit Alvez, Santos et Zonco saisis dans le même virage.

Il faut préciser aussi que la ville de Casablanca, après les premières courses organisées par ces pionniers des sports mécaniques, en proposa beaucoup d'autres et que ces compétitions se déroulèrent sur des circuits appelés successivement, Circuit de la foire, Circuit de la corniche, Circuit d'Anfa et Circuit d'Ain-Diab et que le parcours était, à peu de choses, à peu près le même, empruntant beaucoup de tronçons communs à tous, situé en bord de mer, offrant ainsi un décor naturel fantastique avec le phare d'El Hank comme vigie majestueuse.

En tous cas, c'est sur le circuit d'Ain-Diab qu'en 1958 se déroula le seul Grand Prix officiel de Formule 1, auquel j'eus d'ailleurs le bonheur d'assister avec mes parents toujours aussi investis dans leur passion. Je devais d'ailleurs être témoin bien malgré moi du terrible accident à la suite duquel le pilote Anglais Stuart Lewis Evans devait trouver la mort, et Mike Hawthorn fut sacré champion du monde malgré la victoire de Stirling Moss. C'était le dernier Grand Prix de la saison.

Une autre Compétition de Formule 1, mais non officielle, celle-ci avait eu lieu l'année précédente, si mes souvenirs sont bons.

 

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
       

Quatre clichés de concentrations motos
 

 

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
       

Du moto-cross, pour finir...
 

 

Thierry Boiteux, alias "Inti de Dinan" a très aimablement transmis à Louis Granon ces 35 photos de courses de motos à Casablanca dans les années 50. Elles sont sa propriété et ont été scannées avec beaucoup de soin par Jean-Yves Briand. Thierry a souhaité qu?elles viennent compléter les photos de la collection personnelle de Louis Granon et lui a demandé de les marquer avec son logo de photographe (amateur) pour principe. Désir respecté par Louis Granon. Pour ma part, je ne fais que participer à leur partage. D'autant plus volontiers que ces photos, sur le vif, sont représentatives d'une époque.

Pour l'anecdote, le pilote de l'AJS n°28 ci-dessous, Fank Cope est un britannique qui développa dans les années '40 une sorte de tricycle à moteur BSA pour courir en catégorie side-car. Mais, surtout, il fut probablement le plus âgé à marquer des points en championnat du monde (classe 125) à 60 ans et 199 jours. Il pilotera en compétition quasiment jusqu'à la date de sa mort, à 75 ans.

 

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
AJS n°28 - Frank Cope AJS n°28 - Frank Cope AJS n°28 - Frank Cope AJS n°28 (Frank Cope)
Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
Pilote de l'AJS n°28 - Fank Cope Pilote de l'AJS n°28  - Fank Cope
...
se remet
Umberto Masetti Umberto Masetti et Fergus Anderson
Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
Masetti / Norton "Gardengate" Dario Ambrosini / Benelli double arbre Dario Ambrosini Dario Ambrosini / Benelli double arbre
Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
Speaker Séance de mécanique (CZ ?) Parc motos Georges Monneret
Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
Georges Monneret Georges Monneret Georges Monneret / AJS Fergus Anderson / Velocette
Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
Fergus Anderson / Velocette Antoine Higuero Départ, Antoine Higuero Antoine Higuero / AJS
Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
Norton n°44 Norton n°44 Mécanique sur Gilera Départ
Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
Départ Départ Départ Officiels du MCM
Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir  
Officiels et policiers Tour de contrôle Drapeau à damier

 

Les amateurs de documents d'époque pourront également visiter :

 


Sommaire
 
Me joindre