4 Temps : Cycle de fonctionnement

 

En simplifiant beaucoup, les principaux éléments d'un moteur à quatre temps sont représentés sur le schéma ci-contre : 

Les éléments communs à la plupart des moteurs "classiques", deux ou quatre temps - qu'ils aient une ou plusieurs soupapes (ce n'est pas une blague, il a existé des moteurs à une seule soupape) ou bien même aucune soupape; qu'ils fonctionnent à vapeur, à essence, à alcool ou à gaz sont :

  • Un piston se déplaçant alternativement de haut en bas puis de bas en haut dans un cylindre.
  • Ce piston transmettant son mouvement à un vilebrequin par l'intermédiaire de la bielle
    Le vilebrequin, tournant, entraîne ensuite les roues, soit directement soit au travers d'une boite de vitesse.

Pour que ce piston monte et descende, il faut qu'il soit animé par une impulsion.

Admettons que, une fois au sommet de sa course, le piston redescende par l'effet de l'air qu'il aura comprimé dans sa phase montante. Ce ne serait pas suffisant : au tour suivant, il ne pourrait pas atteindre le sommet de sa course, et repartirait dans l'autre sens.

C'est pourquoi il faudra qu'il redescende avec une force plus élevée que celle qui lui a permis de monter initialement.
Raison pour laquelle on va enflammer un mélange composé d'air et d'essence (dans la plupart des cas).
Une fois que ce mélange aura détonné, l'essence aura brûlé et ne pourra plus exploser : il faudra donc l'évacuer pour renouveler, ensuite, le mélange.


Voyons donc comment ces différentes phases s'enchaînent sur un un moteur à quatre temps, en partant de la phase d'admission :

 

1°) Peu aprés que le piston soit arrivé au sommet de sa course, la soupape d'admission s'ouvre, et le piston, en descendant, aspire dans le cylindre, le mélange air / essence

C'est la phase d'admission

2°) Lorsque le piston est arrivé en bas de sa course, les deux soupapes se sont refermées, et le piston commence à remonter, et à compresser l'air, qui ne peut s'échapper du cylindre.

C'est la phase de compression.

3°) Quand le piston arrive à nouveau au sommet de sa course, l'air est comprimé à son maximum. Pour qu'il puisse continuer sa course, on enflamme le mélange au moyen de la bougie

C'est la phase de combustion

4°) Une fois que l'air est arrivé à nouveau en bas de sa course, le mélange doit être évacué, pour laisser la place à nouveau à un mélange frais. La soupape d'échappement s'ouvre, et le piston, en remontant, favorise l'évacuation de l'air

C'est la phase d'échappement.

La succession de ces différentes phases nous donne à peu près ceci

   

 


Sommaire
 
Me joindre